minceur & forme

    Yoga: et si on le faisait en plein air?

    Pratiquer le chien tête en bas à l'extérieur, c'est si ressourçant, Cet été 2018, les yogis envahissent les parcs.

    Publié le 
    25 Avril 2018
     par 
    Julien Pidoux

    Enfilez votre plus beau leggings, remplissez votre gourde et n’oubliez – évidemment – pas votre tapis. Cet été, c’est décidé, le yoga se pratiquera à l’extérieur.

    C’est la bonne nouvelle de la saison: au bord du lac (ou sur le lac!), en montagne, dans la forêt ou sur un toit-terrasse, gratuites ou payantes, suivies d’un brunch ou d’un plongeon rafraîchissant, les offres de cours de yoga outdoor commencent à se répendre un peu partout en Romandie (voir notre encadré pratique). On pourra ainsi faire la posture de l’arbre en s’appuyant contre un mélèze ou tenter celle du corbeau sous les encouragements sonores d’un vrai corvidé.

    Le doux bruit de la tondeuse à gazon

    Oui, pratiquer dans un «vrai» studio de yoga, ça a ses avantages. C’est calme, propre, on est rarement dérangé par les passants ou leurs chiens. Mais quand les jours se réchauffent et que le soleil brille dehors, on a peut-être moins envie de s’enfermer dans une salle surchauffée, quel que soit son degré de zénitude. «Je trouve intéressant de pratiquer en extérieur, car en salle c’est toujours le même environnement, alors que dehors, tu es confronté à des sols irréguliers, au vent, aux chants d’oiseaux ou de tondeuses à gazon… et tout ça fait partie de la pratique. Tu sais moins ce qui t’attend finalement», note simplement Sarah Caperos, fondatrice de Yoga Fabrik à Neuchâtel, qui propose des cours au bord de l’eau.

    De San Francisco à Lausanne

    A Lausanne, la communauté de Yoga dans le parc compte déjà plus de 2700 membres sur Facebook, et réunit chaque dimanche estival depuis 2014 jusqu’à une centaine de personnes sur l’esplanade de Montbenon, qu’il fasse grand beau ou que la pluie menace. Une idée née dans l’esprit de Stéphanie Dreyfuss en rentrant de San Francisco après y avoir vécu pendant plus de deux ans. «C’est dans cette ville que j’ai découvert la pratique du yoga en plein air. J’ai trouvé cela absolument fabuleux et tellement ressourçant, beaucoup plus qu’en salle en fait. Cela a été une révélation pour moi je crois. Même si cela ne m’empêche pas de rester une yogi du dimanche!»

    A peine débarquée de Californie, elle contacte quelques profs de yoga pour s’assurer de la faisabilité de la chose, et le tour est rapidement joué.

    «Mis à part cela, Lausanne a de nombreux et très beaux parcs, que les gens ne s’appropriaient pas assez à mon goût, ou du moins pas autant qu’en Suisse allemande»

    Autre atout indéniable du yoga en plein air: le rendre plus accessible. A ceux qui n’ont pas encore osé pousser les portes d’un studio, aux jeunes mamans accompagnées de leur bébé, et surtout à ceux qui n’ont pas les moyens de prendre un cours en salle. Car la plupart des offres outdoor sont ou gratuites ou plus avantageuses que les tarifs classiques des studios. «Et un cours à l’extérieur me paraît tellement plus facile d’accès, renchérit Stéphanie. Tu es en retard? Pas grave, tu y vas quand même. Le cours ne te plaît pas? pas grave, tu peux filer en douce.. Tu n’as pas de tapis? pas grave, sur une couverture ça marche aussi. Tu n’as pas aimé le prof? Pas grave non plus, nul besoin de lui dire au revoir… En salle, tout cela serait un peu plus compliqué." 

     

     

     

    Et outre les aspects logistiques et financiers, s’essayer à quelques asanas (postures, en sanscrit) la tête dans le ciel permet pour beaucoup de yogis et yoginis une relaxation plus évidente. «En respirant et en bougeant en plein air, on réveille sa vitalité, on fait le plein d’énergie, on calme son mental, la conscience des sens est stimulée», s’enthousiasme Natacha, jeune femme à la base de Yoga sur herbe, qui organise pour la sixième saison des cours dans le parc Lagrange, à Genève. Etre attentif aux bruits extérieurs – oiseaux qui chantent, avion qui passe, fêtards en pleine descente ou rires d’enfants - et en prendre conscience aiderait paradoxalement à se recentrer sur son corps et les postures. «J’ai l’impression de profiter de l’exercice plus pleinement, j’arrive être dans le moment présent, chose que je n’arrive malheureusement pas à faire dans une salle», ajoute encore Stéphanie.

    #FeminaOpinion: et si on nous laissait porter nos leggings en toute tranquillité?

    C’est bon pour son karma

    On a le tapis qui démange? Histoire que la toute première fois se passe bien, il faut tout de même se préparer un mininum. Outre un tapis et une tenue confortable, il faudra penser à embarquer sa crème solaire si on pratique en plein soleil, un spray anti-insecte si on n’aime pas les petites bêtes. Et idéalement un petit sac en plastique, afin de nettoyer le sol autour de son tapis avant le cours pour éliminer les éventuels mégots et autres tessons de verre. En plus, c’est bon pour son karma.

    Et pour celles et ceux qui n’aiment pas les plantes vertes et ont le pied marin, il reste encore le SUP yoga, ou le yoga sur un paddle. Le «plus»: la posture finale de repos (la fameuse posture du cadavre, savasana), couché sur sa planche et légèrement ballotté par les vagues, est jouissive. Le revers de la médaille? pas forcément facile de garder son équilibre, même dans une «bête» posture du guerrier, surtout quand un bateau passe à proximité. Par contre, on attend encore les cours de yoga avec chatons ou avec chèvres, qui cartonnent outre-Atlantique

     

     

     

    où faire du yoga en plein air

    Lausanne. Plusieurs offres à Lausanne, dont le très couru Yoga dans le parc, tous les dimanches à 10 heures dans le parc de Montbenon (du 27 mai au 23 septembre), mais aussi au bord du lac à la Jetée de la Compagnie, plusieurs matins par semaine.

    Genève. Tous les dimanches au parc Lagrange (lancement le 6 mai avec une journée entière de cours sur donation) avec Yoga sur herbe.

    Neuchâtel. Premier cours à l’occasion de la Fête de la danse le 6 mai aux Jeunes Rives, puis tout l’été au bord du lac avec les profs de Yoga Fabrik.

    Nyon. Les mercredis soir dans le parc du château de Prangins avec Yoga pour Tous.

    Et ailleurs aussi… Régulières ou ponctuelles, il y a plein d’initiatives locales autour du yoga en plein air dans la région, sans compter les grands raouts de l’été, comme le Chamonix yoga festival (6-8 juillet), qui propose des cours avec vue sur le Mont-Blanc!

    A lire également
    Entrer dans sa capsule et flotter, la nouvelle méthode de relaxation.
    O
    Serait-ce trop beau pour être vrai? Apparemment pas, puisque c’est la science qui le dit!
    O
    Non, froid hivernal, tu ne nous empêcheras pas de nous sentir bien!
    O
    News loisirs
    Envie de nouveauté? Tentez le SUP Yoga qui envahit nos lacs cet été!
    O
    Déco
    Le géant suédois de la décoration lance une collection limitée afin d'apaiser nos journées agités.
    O
    Santé
    Besoin d'une détox pour aborder le printemps du bon pied? Suivez notre programme de 7 jours.
    O
    train montagnes Suisse
    En Suisse
    A bord de ce train, on découvre les paysages qui font la réputation de la Suisse auprès du monde entier.
    O
    nettoyage plage
    News loisirs
    Mettez-vous au vert en participant à des ateliers créatifs et ludiques ou à des nettoyages de quartier.
    O
    En Suisse
    La saison des verrées sous le soleil est là. Petit tour d’horizon de bars et restaurants insolites.
    O